Accueil > La bibliothèque… > lieu d’expression > Mailting Post

Mailting Post

mercredi 7 mars 2012

Découverte de l’environnement culturel et historique de la bibliothèque Maurice Carême d’Anderlecht par des apprenants de Lire et Écrire Bruxelles. De lieu de formation, la bibliothèque devient lieu d’exposition et lieu de création.

Téléchargez la fiche en PDF

Contexte de création

Contexte

Pour la bibliothèque

Cette action s’est déroulée dans le cadre de la mission décrétale des bibliothèques publiques, qui, depuis 2009, en font des opérateurs directs dans la lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme en partenariat avec les structures sociales compétentes sur leur territoire de compétence.

Il s’agissait d’élaborer un partenariat avec des associations (l’une travaille avec un public en alphabétisation/français langue étrangère et l’autre est un musée) présentes sur le territoire d’Anderlecht pour, ensuite, organiser parallèlement aux cours d’alphabétisation, dispensés par Lire et Écrire dans les locaux de la bibliothèque, une découverte de l’environnement culturel et historique immédiat.

Pour l’opérateur en alphabétisation

Depuis 2004-2005, la bibliothèque d’Anderlecht est identifiée comme un précieux allié pour l’organisation de cours d’apprentissage du français. Contrairement à d’autres associations partenaires, la bibliothèque n’organise pas elle-même de formation mais met une grande salle de cours à disposition, entre autre à Lire et Écrire qui y détache donc chaque année un formateur. Une convention de partenariat a été signée couvrant 7 heures par semaine. C’est dans ce cadre de formation en alphabétisation que toutes nos actions sont menées.

Enjeux

Pour la bibliothèque

  • Permettre une fréquentation accrue de ses locaux et des ressources mises à disposition de ses usagers.
  • Promouvoir un visage différent de la lecture et des services proposés en amenant de nouveaux publics.
  • Renforcer des liens de collaboration entre les institutions partenaires : bibliothèque, Lire et Écrire, Musée Erasme.

Pour l’opérateur en alphabétisation

  • Complémenter un apprentissage de la langue par le soutien d’un lieu-ressource (la bibliothèque et tout ce que celle-ci propose : les livres références, les expositions, la documentation, la presse, etc., jusqu’aux PC reliés à Internet).
  • Côtoyer quotidiennement un lieu de Culture, ainsi qu’un environnement historique (le Musée Erasme, le Béguinage, la Collégiale, la place de la Vaillance, etc.), apparemment peu accessibles, (d’autant plus pour des primo-arrivants, ne connaissant aucune des langues nationales, voire sans documents administratifs suffisants) et se les approprier peu à peu.
  • Amener progressivement les apprenants à accéder aux ressources dont dispose le lieu où se déroule leur apprentissage.
  • S’interroger sur les espaces culturels et historiques à proximité.

Organismes impliqués

  • Bibliothèque de l’Espace Maurice Carême
  • Lire et Écrire Bruxelles - Zone Ouest
  • Musée Erasme - Anderlecht

Description du projet

Public

Groupe d’apprenants adultes en formation d’alphabétisation.

Objectifs

Pour la bibliothèque

Amener des publics « éloignés » de la lecture et des lieux culturels à la fréquentation de la bibliothèque et des lieux culturels qui l’entourent. Une meilleure visibilité de l’institution dans le partenariat avec les associations socio-culturelles d’Anderlecht.

Pour l’opérateur en alphabétisation

Le centre d’Anderlecht est non seulement riche en commerces et voies d’accès (métro, tram, bus) mais encore en lieux de Culture (bibliothèque) et d’Histoire (Maison d’Erasme, architecture, Béguinage, Église). Comme les cours se dispensent à la Bibliothèque M. Carême, cela n’a pas manqué d’interpeller les participants. Les visites de la Maison d’Erasme et du Béguinage leur semblaient des portes d’entrée à l’Histoire de l’Occident. De plus, les 500 années qui nous séparent de l’époque d’Erasme foisonnent de différences (par ex. voyages, vie quotidienne) et de parallélismes (par ex. l’imprimerie et l’informatique). Toutes proportions gardées, certains aspects de la personnalité d’Erasme (voyageur, épistolier, traducteur, européen avant la lettre) comportent également des similitudes avec l’expérience de vie des apprenants (émigrer en Europe, contacter le pays, traduire son environnement…).

C’était l’occasion d’accentuer leur apprentissage de la langue :

  • par un survol et des comparaisons au sein de l’Histoire Universelle,
  • par une production (et traduction) de textes et de photos qui s’est formalisée sous forme d’une exposition en fin d’année à la Bibliothèque.

Pour le public

Entre autres apprentissages de langue, les thématiques Erasme et Renaissance ont été longuement parcourues, ainsi que l’écriture, la traduction et la correction de leurs productions de textes. Conjointement, une autre visite « photographique » du jardin de la Maison d’Erasme a fourni de la matière visuelle pour l’exposition.

Déroulement

À raison de deux cours par semaine les mardis et jeudis après-midi, les apprenants de Lire et Écrire franchissent les portes de la bibliothèque pour suivre leur cours. En début d’année scolaire 2011, le formateur et un bibliothécaire décident, suite au questionnement des apprenants par rapport à leur environnement de cours, de se pencher sur le patrimoine historique et culturel d’Anderlecht, principalement des environs de la bibliothèque (Saint-Guidon). Pour ce faire, ils s’associent avec le Musée Erasme qui dispose d’un merveilleux espace vert. Après plusieurs visites (Maison d’Erasme, jardins, béguinage…), chacun peut distiller son histoire, ses impressions, son vécu, et raccrocher 500 ans d’histoire à notre contemporanéité. Erasme, grand correspondant et grand voyageur, constituant un parallèle évident avec notre public en « transit ». Tout au long de l’année scolaire, des ateliers d’écriture sont réalisés sur le thème de l’arrivée en Belgique et des premiers jours sur le sol belge, des premières impressions. Des ressources variées (famille, amis, Internet…) permettent leur traduction afin de les exposer dans un panaché coloré. Parallèlement aux textes, une exposition de photographies réalisées par les apprenants et par une photographe professionnelle du jardin philosophique est mise sur pied, sous forme traditionnelle statique et mobile, au travers de laquelle chaque visiteur peut s’interroger sur son propre parcours dans un jeu de similitudes et de contradictions. Cette exposition se déroulait dans la verrière d’exposition de la bibliothèque, du 17 au 24 mai 2011, accompagnée d’un blog visible sur la toile

Rôles de chacun

La bibliothèque

  • Soutien documentaire en fournissant des documents d’histoire locale.
  • Accompagnement lors des visites des lieux.
  • Présence lors des animations.
  • Fournisseur de matériel et de personnel lors du montage de l’exposition.

L’opérateur en alphabétisation

  • Accompagnement des apprenants lors de leurs réflexions et questionnements lors des visites et de leur parcours d’écriture.
  • Aide au montage de l’exposition et à la réalisation d’un blog retraçant l’exposition.
  • Prise en charge de l’organisation des cours d’apprentissage du français dans les locaux mis à disposition par la bibliothèque.

Dans ce contexte, le formateur en alphabétisation joue un rôle spécifique dans le secteur de l’Education permanente et de la formation des adultes : il est un médiateur entre l’individu en difficulté et son rapport à l’écrit. Au-delà de l’action d’apprentissage de la lecture et de l’écriture, il suscite chez les apprenants, l’émergence de projets dans les domaines culturels, social, économique, artistique et organise des activités de communication collective et d’émancipation socioculturelle.

Le public

  • Croisement des Histoires des pays d’origine des participants et de l’Europe (en 1500).
  • Mise en parallèle « les voyages d’alors et d’aujourd’hui », les déplacements, les difficultés des langues, la traduction de son environnement, le courrier et le courriel, …
  • Production et traduction des textes en langues d’origine (premiers jours d’arrivée en Belgique, lettre à la famille ou aux amis).
  • Formalisation des productions écrites.

Pour le Musée Erasme

  • Proposition de visites adaptées au public (avec toutes les spécificités dudit public et les difficultés qui en découlent).
  • Fourniture des documents en rapport avec Erasme, sa correspondance et ses déplacements.
  • Aide lors du montage de l’exposition.

Dimension matérielle

Équipement

  • Cartons, fil de pêche, feuilles de couleur, impressions couleur, cadres.
  • Petites pinces, tiges en bambou, écran rétroprojecteur.
  • PC portable, connexion Internet, appareil photo numérique.
  • Logiciel de traduction en ligne.

Lieux

  • Jardins de la Maison d’Erasme
  • Bibliothèque d’Anderlecht

Budget

Petit matériel sur fonds propres pour la bibliothèque (environ 100 euros).

Soutiens

Logistique interne pour la bibliothèque.


Évaluation

Évaluation de la méthodologie

Les évaluations se sont faites oralement entre les différents partenaires tout au cours du processus.

Évaluation des résultats

Les résultats sont dans l’ensemble positifs, même si un petit bémol est à mentionner du fait que travailler avec un public « migrant » implique qu’en fin de parcours certains participants n’aient pu assister à l’aboutissement du projet. De plus, on constate qu’un niveau de français oral suffisant est un plus pour des échanges satisfaisants autour de l’histoire et de la culture bruxelloises.

Impacts et répercussions positives

  • Satisfaction des trois partenaires en piste.
  • Exposition appréciée par le public extérieur, tant spécialisé (formateurs, pédagogues, etc.) que tout venant. Il est toutefois difficile de quantifier les visites puisque le lieu d’exposition est aussi un lieu de passage pour se rendre aux salles de la bibliothèque.

Pour la bibliothèque

Une visibilité accrue via l’exposition des activités organisées parallèlement aux services « classiques » proposés par la bibliothèque. Une plus grande connaissance des pratiques de travail mutuelles entre la bibliothèque et les associations du réseau Lire et Écrire.

Pour l’opérateur en alphabétisation et le public

Les retours lors des entretiens individuels d’évaluation ont été très enthousiastes (aborder l’Histoire du lieu d’accueil par des visites et des réflexions comparatives, mais aussi par la production de photos du jardin des philosophes et des plantes de la Maison d’Erasme, et encore d’avoir mis en valeur leurs productions).

Difficultés rencontrées et modifications à opérer

Pour la bibliothèque

La rencontre entre un public migrant et peu familier de l’histoire européenne et/ou belge, en sus des difficultés liées à l’apprentissage du français est un obstacle à ne pas négliger. Les référents culturels et historiques de base que nous manipulons quotidiennement ne constituent pas des acquis pour la plupart de ces personnes.

Pour l’opérateur en alphabétisation

  • Difficulté d’aborder la thématique avec des participants débutants en oral.
  • Absence sur place d’outils informatiques et d’internet (pour la recherche, création de blog, préparation exposition, etc.) ; peu ou pas de disponibilité des participants pour une matinée complémentaire dans la salle multimédia de la Locale Ouest (mercredi matin).
  • Participation trop réduite des participants, difficulté de faire comprendre les consignes et les enjeux.
  • Nombre d’heures de « cours »/semaine insuffisant.

Perspectives

Pour la bibliothèque

D’autres actions de cette envergure sont porteuses, outre le renouvellement du partenariat, car elles permettent à un public peu familier des structures culturelles d’apprivoiser leur environnement immédiat. Toutefois, il faut souligner qu’une maîtrise suffisante de la langue constitue un atout, et le parallèle : « ce que je vois ici – ce qui existe là-bas », une base de travail.

Pour l’opérateur en alphabétisation

L’activité pourrait être reconduite l’an prochain avec d’autres participants, du fait que le groupe d’apprenants est très mouvant. Une autre piste semble toutefois privilégiée par les participants eux-mêmes, à savoir un travail sur le jardin des plantes médicinales de la Maison d’Erasme, qui les avait fort intéressés. Cela dépendra du nouveau groupe qui va se constituer pour la saison 2011-12. Selon les inscriptions, préférence sera faite pour un groupe qui communique déjà un peu oralement et par écrit.


Conseils aux organismes souhaitant reproduire le projet

Travailler la demande émanant du groupe, veiller à ce que le groupe soit porteur de cette curiosité. Ensuite voir dans quelle mesure et sur quels supports/par quels biais exploiter le matériau recueilli afin que les paroles/écrits de vie puissent s’inscrire dans une démarche d’appartenance au tissu social et culturel urbain.

Faire des réévaluations régulières de la portée du projet, des attentes des partenaires, de la direction souhaitée et de celle prise dans les faits. Respecter le rythme du groupe et s’adapter.

Parfois redéfinir les objectifs si cela s’avère nécessaire.


Coordonnées des organismes impliqués

Bibliothèque de l’Espace Maurice Carême
Catherine Cousin
Rue du Chapelain, 1-7
1070 Anderlecht
02/5268330/40
emca1070@yahoo.fr

Lire et Écrire Zone Ouest
Square Albert Ier, 11-12
1070 Anderlecht
02/5219936
bxl.ouest@lire-et-ecrire.be

Musée de la Maison d’Erasme
Rue du Chapitre, 31
1070 Anderlecht
02/5211383
info@erasmushouse.museum